1995-1996 Le temps de la consolidation

En 1995, le PIB de la Hongrie connaît sa deuxième année de croissance successive et atteint 5500 milliards de forints soit environ 44, 6 milliards de dollars. L'année 1995 marque une rupture, avec une hausse des prix de 23%, du fait essentiellement des augmentations des tarifs de l'énergie, des services postaux et de télécommunications, des transports, et de la fiscalité indirecte (TVA).

  Invité d’honneur du déjeuner de la CCIFH du 15 février, M. Péter Medgyessy, alors Directeur général de la Banque hongroise d’investissement et de développement plaide pour une politique de réduction du déficit budgétaire, un meilleur contrôle des recettes en devises et approuve l’accélération des privatisations.


En mars, paraît dans le premier numéro de l’Info Magazine de l’année, un article signé de M. Viktor Orbán, alors Président de la commission parlementaire sur l’intégration à l’Union européenne, dans lequel il énumère les défis à relever et prend note du soutien apporté par la France dans ce processus, soutien réitéré par la voix de M. Alain Juppé, alors Ministre des Affaires étrangères. Dans le même numéro M. Alain Lamassoure, Ministre délégué aux Affaires européennes fait le voeu que les candidats à l’adhésion « n‘importent » pas avec eux des problèmes non résolus de frontières ou de minorités et souligne que la Hongrie représente 50 % des investissements français en Europe centrale. Le 12 mars le gouvernement hongrois en accord avec la Banque Nationale Hongroise entame une politique de dévaluation progressive du forint et accélère la privatisation d’une partie des entreprises encore détenues par l’Etat.


 Du 20 au 23 juin, pour la première fois en Europe centrale, le séminaire de l’UCCIFE s’est déroulé à Budapest, avec la participation de 64 Directeurs de CCI à l’étranger, des DG des CCI de France et des représentants de l’UCCIFE et de l’ACFCI.


 En septembre les locaux sont achetés et les travaux de rénovation et d’aménagement commencent sous la direction de Mme Cs. Kovács, architecte de formation. Grâce à l’obligeance du cabinet Coopers & Lybrand, M. Xavier Defaÿsse se penche pour la première fois sur la comptabilité de la CCIFH.
Un séminaire est organisé à Tokaj avec 55 participants et de nombreuses personnalités dans une ambiance plus que conviviale, sur la même idée les membres du bureau partent en excursion à Eger pour partager ensemble des moments de convivialité tout en découvrant les richesses du patrimoine hongrois. Le Gala se tient à l’Hôtel Hilton du château comme les années précédentes.

1996 marque le cinquième anniversaire de la CCIFH qui dépasse cette année-là les 200 membres. Sous l’impulsion de M. Deloménie un stagiaire entreprend de réaliser une étude sur la présence française en Hongrie. Le 1er mars la CCIFH déménage dans ses locaux actuels au 51 de la rue Vaci, 94 m² entièrement rénovés et équipés de toute la bureautique nécessaire à l’activité de la Chambre. Anniversaire et emménagement sont fêtés par de nombreux invités et personnalités en présence du Président de la République de Hongrie M. Arpad Göncz, un Gala avancé qui a marqué les mémoires. Le 7 mai la Hongrie devient le 27ème membre de l’OCDE en déposant son instrument de ratification auprès du gouvernement français, dépositaire de la Convention.


Par l’intermédiaire de M. Boros qui anime la commission des relations avec le gouvernement et par la participation aux « task forces » organisées avec les autres Chambres sous l’égide de l’AMCHAM, la CCIFH réussit à faire connaître son point de vue sans toujours pouvoir le faire partager. Il est difficile d’obtenir une véritable cohésion de la part des membres de la CCIFH alors que sur certaines questions seul un consensus permettrait d’obtenir des résultats significatifs.


Le 21 mai, au cours du déjeuner organisé chez Gundel, M. Madarász, visionnaire, présente l’invité d’honneur, Viktor Orbán comme « le futur Premier ministre de la Hongrie ». M. Orbán insiste sur l’importance des exportations pour la croissance du PIB hongrois et sur la volonté unanime des formations politiques majeures de voir la Hongrie intégrer l’Union européenne et de développer ses relations extérieures.

Au mois de juillet la Hongrie suscite l’admiration aux jeux olympiques d’Atlanta avec un palmarès plus que satisfaisant compte tenu des moyens dont disposaient les sportifs hongrois.

Dès le début de l’été, de nombreuses réunions sont consacrées à la préparation de la visite de M. Jacques Chirac, Président de la République française, qui est prévue pour janvier 1997. La CCIFH, partenaire naturel des formations francophones participe au Francoforum 96. En plus des traditionnelles « journées pays » et de la participation aux réunions de l’UCCIFE et de l’ACFCI, la CCIFH aura reçu 33 délégations d’entreprises en 1996.

Nos membres bienfaiteurs

    • Accor
    • Auchan
    • Axon
    • Axéréal
    • BNP Paribas
    • Capgemini
    • Citroën
    • Danone
    • EGIS
    • EMT
    • GDF-SUEZ
    • Gide Loyrette Nouel
    • Groupama
    • Lapker
    • Lesaffre
    • Master MBA MAE
    • Peugeot
    • Renault
    • Sanofi-Aventis
    • Schneider Electric
    • Servier
    • Valeo
    • Veolia

Nous contacter

Adresse : 1088 Budapest, Rákóczi út 1-3. East West Business Center, 3ème étage
Tél : (+36 1) 317 82 68
Fax : (+36 1) 338 41 74
Email : ccifh(at)ccifh.hu

Nos partenaires

© 2014 CCIFH